roman : Ce n'est pas une façon de dire adieu de Stéfani Meunier

meunier.JPGJ'ai plongé dans ce roman, sans vraiment savoir à quoi m'attendre, bien qu'ayant lu le résumé. Et j'ai mis les deux pieds dans une ambiance un peu bohème en partant à la rencontre des trois personnages qui s'alternent la narration : Ralf, Héloise et Sean, qui évoluent au sein des années 70, à New-York sur un air rock'n'roll.

Sean, le musicien qui refuse de s'attacher, de quelque manière que ce soit, et qui trouve chez Ralf une sorte de "chez soi". Ralf qui vit, solitaire, au milieu de sa musique, de ses livres, et de son chien Lennon, dans une routine si minutieusement planifée que ça en est presque blasant.

Héloise enfin, qui cherche à se sentir vivante en s'accrochant à ses rêves.

 

On s'attache aux personnages. Peut-être plus à l'un qu'à l'autre, parce qu'ils sont tous les trois différents alors chaque lecteur trouvera à s'identifier à l'un d'eux.  Leur seul point commun est le devoir de grandir. Et c'est celui de tous.  Personnellement mon point d'ancre a été Sean. Ce mec qui se laisse un peu porter et qui refuse/réfute/repousse toute raison qui l'empecherai de partir ici et là. Ce type qui s'arrange pour ne s'accrocher à rien, pour ne rien avoir a laisser derrière lui, parce qu'il a peur de perdre le "pourquoi" de sa vie. 

Stéfani Meunier sait vraiment rendre les choses intéressantes et pousser à la réflexion l'air de rien. La musique est importante, parfois une bouée, toujours là telle une bonne compagne de vie. En général, ce genre de lecture, ponctuée de musique me gonfle, mais l'auteure à su rendre les choses subtiles, du coup ce côté là est vraiment bien passé et c'est comme ça que je me retrouve à écrire ma chronique en écoutant chaque titre des Beatles cité... 

Ce n'est pas une façon de dire adieu de Stéfani Meunier , Boréal 2007

Les commentaires sont fermés.