Le réveil de Marie Pavlenko - suite

reveil.JPGJ’ai beaucoup aimé l’héroïne et ses réactions. Elle est jeune, mais pas niaise du tout. Au contraire, elle est très naturelle, ce qui la rend crédible et attachante. De plus, Marie Pavlenko l’a doté d’une bonne dose d’humour très agréable. Les autres personnages sont également bien dessinés et complexes. L’auteur joue très bien sur la dualité de leur nature. 
 
J’ai souvent tendance à reprocher aux auteurs jeunesses, une écriture trop simplette et un style « mâché », où tout est bien expliqué pour que le lecteur n’ait pas trop à réfléchir. À ma grande joie, ce n’est pas le cas ici. L’écriture de Marie Pavlenko est mature, intelligente, précise tout en restant tout à fait accessible à un public plus jeune. 
 
Le seul point négatif et qui, finalement, a un peu douché mon enthousiasme, c’est que beaucoup de choses sont attendues. Cela casse le suspens. Surtout que l’on reste dans le sillage de la trame habituelle des romans fantastiques : pouvoirs extraordinaires, prophétie. L’exemple le plus frappant, c’est le « cliffhanger » final. Je mets des guillemets, car je savais que cela allait arriver et du coup, je n’ai pas été surprise, alors que c’était censé être un moment fort. 
 
Malgré ce petit reproche, j’ai eu un réel plaisir à lire ce livre qui m’a happé dès les premières pages. C’est sans hésiter que je lirai la suite ! 

Les commentaires sont fermés.