• Céleste, ma planète - Timothée de Fombelle

    celeste-ma-planete.JPGLa comparaison avec l’ouvrage précédent de Timothée de Fombelle est tentante et je vais y céder !
    Les aventures de Tobie Lolness sont constituées de deux tomes de 340 pages, et comme dit ci-dessus, le jeune adolescent nous entraine dans ses aventures, au cours desquelles, nous sommes sensibilisés à l’écologie.


    Céleste, ma planète nous propose exactement l’inverse : par l’épaisseur du livre d’abord : seulement 90 pages en petit format et en grosses police d’écriture. Par le contenu ensuite : ce petit livre ne tient que par le message écologique qui le traverse de bout en bout. L’histoire des deux adolescents n’est qu’un prétexte, une sorte de parabole d’une humanité qui prendrait soin de sa planète.
    Le message de développement durable y est tellement omniprésent que ce petit ouvrage semble presque être une œuvre de propagande écologique destinée à la jeunesse !

    Autant nous avons aimé Tobie Lolness, dont le message est aussi fort que l’aventure est palpitante, autant nous avons été déçus par Céleste, ma planète dont la rengaine déjà omniprésente dans nos sociétés nous écœure un peu.
    Timothée de Fombelle a néanmoins une écriture très agréable à lire et l’idée de ce court roman est originale.

    Céleste, ma planète - Timothée de FombelleEdition Gallimard Jeunesse, colllection Folio Junior