• Les Gens du Balto de Faïza Guène

    Ce polar délirant, décapant et cru est à mon sens l’un des meilleurs de l’année… Organisé autour d’une intrigue policière, on voit rapidement se profiler, derrière ce schéma dit "choral" (chaque personnage, suspect du meurtre, parle à son tour), une analyse fine et cocasse de la vie ordinaire d’une banlieue pavillonnaire…

    'Les gens du Balto' change véritablement des romans érudits, dits "littérairement riches" dont on nous fait toujours l’apologie… Ici, pas de fioriture, pas de tournificotage autour d’un vocabulaire recherché mais seulement le langage vrai, le parler actuel. Le meurtre de Jojo, le patron du bar, n’est donc qu’un prétexte pour les habitants de Joigny-les-Deux Bouts pour raconter leurs problèmes : les bobos d’une population en mal de reconnaissance. Car tous à leur façon sont exclus : par leur couleur de peau comme Tanièl, par le chômage qui a rendu Coco fanatique de jeux télévisés et finalement les séparent par des conflits générationnels : « Mes parents, ils sont bloqués dans une sphère temporelle. […] Le minitel avec clavier à chiffres romains c’est terminé !

    Debout là-dedans. » Voilà ce qui fait la richesse de ce livre : la dénonciation des problèmes actuels vécus par les "vrais gens" avec évidemment une plume Faïza Guène qui y est pour beaucoup. Un roman simple, touchant et hilarant à mettre entre toutes les mains !

    Les Gens du Balto de Faïza Guène, Editeur : Hachette Littératures, Publication :20/8/2008